Appel à candidatures pour des postes à pourvoir à l'UVS
L’administrateur des Espaces numériques ouverts (ENO) de la région de Thiès (ouest), Assane Faye, a appelé mardi les étudiants inscrits dans les 7 filières de l’université virtuelle du Sénégal(UVS) de la capitale du rail à s’approprier le concept d’enseignement à distance proposé par cette institution.
Selon lui, les étudiants de l’UVS de Thiès “n’ont rien à envier à ceux des université de Dakar (UCAD), Saint Louis (UGB) ou Ziguinchor, par rapport aux chances de réussite”, grâce à la mise en œuvre de nouveaux curricula et référentiels de formation.
S’y ajoute selon lui qu’un plan stratégique de développement de l’UVS de la capitale du rail a été mis en place, de même qu’un business plan.
Il s’exprimait lors d’une rencontre entre les responsables de l’UVS, les étudiants et parents, suite à la tenue du comité départemental de développement (CDD), consacré à l’institution universitaire virtuelle, en présence des autorités administratives de Thiès.
Il a insisté sur l’état d’esprit que les étudiants de l’UVS doivent avoir et doit consister en ’’une posture positive” de l’enseignement supérieur à partir du virtuel.
Cinq espaces numériques ont été ouverts à Dakar, Thiès, Saint-Louis, Kaolack et Ziguinchor, pour faciliter l’accès de cet enseignement aux étudiants de l’UVS, a-t-il indiqué.
Le président de l’association des étudiants de l’Université virtuelle du Sénégal, Mouhamadou Moustapha Ngom, a énuméré au cours de cette rencontre les doléances de ses camarades, évoquant notamment l’accès à une connexion permanente à Internet.
Il a également réclamé, au nom de ses camarades, des ordinateurs “performants”, en lieu et place de tablettes selon lui pas adaptées à leurs études.
Mouhamadou Moustapha Ngom a également plaidé pour le renforcement des conditions sociales d’étude des étudiants. Il a souligné la nécessité d’une plus grande surveillance, de plus de régularité et de ponctualité des tuteurs de plateforme d’études.
Le directeur des l’Université virtuelle du Sénégal, Adama Diallo, et sa coordonatrice, Aissatou Niang Wane, ont de leur coté rassuré les étudiants concernant leurs revendications.
Ils ont demandé aux étudiants de partager avec les autorités les difficultés liées à la mise en place de l’expérimentation des universités virtuelles au Sénégal, afin que l’ensemble des acteurs (étudiants, enseignants et parents) s’y mettent “pour résoudre toutes les difficultés”.
Concernant l’année académique 2016-2017, le directeur de l’UVS a assuré que l’opérationnalisation des études sera effective “à 90 pour cent” pour les 13.000 étudiants inscrits dans les 7 filières que compte cette institution.