L’Ecole supérieure multinationale des télécommunications (Esmt) de Dakar et le premier opérateur satellitaire mondial, « Ses », viennent de lancer un programme de formation pour l’installation d’antennes satellites au Sénégal. Cette formation gratuite destinée aux étudiants de l’Esmt permettra d’apporter des compétences avancées en matière d’installation de paraboles dans notre pays.

En partenariat avec l’Ecole supérieure multinationale des télécommunications (Esmt), le leader mondial des satellites, « Ses », a procédé, hier, au lancement d’un programme de formation sur l’installation d’antennes satellites au Sénégal. Cette formation d’installateurs de satellite « Ses Elevate » fait partie de l’un des domaines clefs de collaboration dans le protocole d’entente signé, cette semaine, entre les deux institutions. Cela, en vue d’apporter des compétences avancées en matière d’installation de paraboles dans notre pays. « Elevate » est un programme de formation en assurance qualité et accréditation « Ses » pour les installateurs sur tout le continent.

Depuis près de quatre ans, il a permis l’accès à la formation de plus de 8.000 étudiants à travers 15 pays d’Afrique. Il a évolué pour passer des conseils techniques d’installation à une approche incluant des compétences précieuses de développement des affaires. Ainsi, en plus d’acquérir toute la formation technique nécessaire, les bénéficiaires reçoivent aussi des outils commerciaux et de marketing. Lesquels leur permet de développer leurs affaires.

Au Sénégal, a expliqué le directeur Marketing de « Ses », Andry Anderson, 250 étudiants seront formés. « L’Afrique est un grand continent et on espère y former beaucoup plus de gens. Nous envisageons de renforcer cette formation en 2017 en y intégrant 10 nouveaux pays », a-t-il ajouté. En même temps qu’il permet à davantage d’utilisateurs d’assurer la migration vers la télévision satellitaire et numérique, le programme « Elevate », a déclaré M. Anderson, fournit aussi de la capacité satellitaire et des services de « bout-en-bout ».

Création d’emplois
L’objectif est de donner un bon service aux populations par le biais de « très  bonnes » installations. Le projet favorise également la création de l’auto-emploi. « On n’aide pas simplement les gens à faire une formation, mais à monter une entreprise qui va utiliser d’autres employés. Ce partenariat est donc une plateforme de création d’emplois, et c’est ce qui est le plus important », a-t-il souligné.

Pour le directeur de la Formation et de la Recherche de l’Esmt, Tahirou Ouattara, « actuellement, les Etats ne recrutent plus ». Ce faisant, il faut faire en sorte que les jeunes qui sortent des écoles soient armés pour être, eux-mêmes, des créateurs d’emplois. « Aujourd’hui, avec l’avènement de la télévision numérique terrestre, il y a un besoin de maîtriser cette technologie par satellite », a-t-il indiqué, ajoutant que ce partenariat avec « Ses » consiste à offrir une formation aux étudiants en fin de cycle.

Ainsi, a renchéri M. Ouattara, en plus de leur diplôme, ils sortent avec un certificat attestant qu’ils savent désormais installer ces antennes. Mieux, à la fin de la formation, un petit guide est mis à leur disposition pour leur permettre d’être autonome. Le certificat « Elevate » offre l’opportunité de générer plus de revenus, d’apprendre les techniques de pointe et d’améliorer la qualité globale des installations.
Dans le cadre de son partenariat avec l’Esmt, l’opérateur « Ses » a également créé un Hub internet pour cette institution d’enseignement supérieur et lui a fourni un an de connexion Internet gratuite grâce à son satellite Astra 2G.