Inscription à l'université/Université Cheikh Anta DIOP : Désespoir

En vue de faciliter l’Inscription à l’université des nouveaux bacheliers, le Journal Universitaire vous propose cet article qui fournit, de façon détaillée, les informations sur les procédures et les démarches à faire pour s’inscrire à l’université après l’orientation.

Inscription à l’université

À la suite de la validation de leurs orientations, les titulaires du baccalauréat 2016 (sénégalais comme étrangers) qui auront le privilège d’être orienté dans une des 6 établissements publics d’enseignement supérieur du Sénégal seront appelés à entamer leurs inscriptions. Ils disposeront d’un nombre de jours fixé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur pour s’acquitter de leurs droits d’inscription avant de se rapprocher des facultés et UFR afin d’accomplir les inscriptions administrative et pédagogique. Toutes ces procédures s’avèrent souvent compliquées pour bon nombre de bacheliers qui n‘ont pas la plupart du temps la bonne information, ce qui entraîne des désagréments (lenteurs dans l’inscription, manquements, etc.) aux conséquences fâcheuses. Cet article leur fournit toutes les informations relatives au paiement des droits d’inscription et aux démarches concernant les inscriptions administrative et pédagogique.

Quand on est orienté, Comment s’acquitter de ses droits d’inscription ?

Après la publication des listes par le ministère de l’Enseignement supérieur, les bacheliers qui ont été orientés doivent procéder au paiement de leurs droits d’inscription sous peine, au-delà du délai imparti, de perdre leur orientation. À la réception de l’email et du SMS qui annoncent le début de la procédure, chaque bachelier sénégalais orienté dans une université publique sénégalaise doit se rendre auprès d’un des prestataires de transfert d’argent agréés par l’État pour s’acquitter de ses droits d’inscription. Les prestataires de transfert d’argent agréés au titre de l’année 2016 sont : La Poste, Joni Joni, Money Express, Wari, Orange Money et Ferlo/ATPS. Les bacheliers étrangers (marocains, camerounais, etc.) devront se rendre dans les agences Ecobank pour payer leurs droits d’inscription.

Arrivé au niveau d’un de ces prestataires, le bachelier doit fournir son numéro d’Identifiant Nationale de l’Etudiant (INE) qu’il a reçu lors de son inscription sur campusen et la somme de 25 000 FCFA qui constitue les droits d’inscription en Licence dans les universités publiques sénégalaises depuis 2013. Les 25 000 FCFA de droits d’inscription en Licence concernent les bacheliers sénégalais, ceux ressortissants des pays de l’UEMOA, de la Guinée, de la Mauritanie, de la Gambie, du Cap-vert, des Comores, d’Haïti et ceux dont les pays ou les organismes qui les soutiennent ont des accords avec le Sénégal ou les institutions d’enseignement supérieur notamment le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, l’Égypte et le Soudan (Arrêté n015.01.2015 modifiant certaines dispositions de l’arrêté n017072 du 18 octobre 2013 fixant les taux des droits d’inscription au niveau des établissements publics d’enseignement supérieur). Les droits d’inscription en Licence passe à 200 000 FCFA pour les bacheliers ressortissants des pays hors UEMOA et sans accords de coopération avec le Sénégal.

Le bachelier remettra également 500 FCFA au prestataire de transfert d’argent qu’il a choisi en guise de frais de paiement pour la procédure. Il lui sera remis ensuite une quittance de paiement avec le numéro de la transaction qu’il gardera soigneusement, car il devra après se connecter à son compte sur campusen afin d’y saisir les informations sur le paiement de ses droits d’inscription. Après avoir accompli cette procédure, le bachelier se rendra à la faculté ou à l’UFR où il a été orienté pour y effectuer respectivement les inscriptions administrative et pédagogique.

Nouveau à l’université, Comment faire ses inscriptions administrative et pédagogique ?

L’inscription administrative permet l’enregistrement de l’étudiant (sénégalais comme étrangers) auprès de l’université où il a été orienté et lui donne droit à l’obtention d’une carte d’étudiant. Quant à l’inscription pédagogique, elle se fait au niveau du département choisi par l’étudiant (Géographie, Biologie, Médecine, Histoire, etc.) et fourni à l’administration les données sur le nombre d’étudiants inscrits.

Pour accomplir l’inscription administrative, le bachelier (sénégalais comme étrangers) doit se rendre dans sa faculté ou UFR au niveau des espaces consacrés aux inscriptions dès l’annonce du démarrage de la procédure en étant muni de :

  •  La quittance de paiement des frais d’inscription délivrée par les prestataires de transfert d’argent

  • Un formulaire d’inscription dûment rempli  (délivré par la Faculté) qui devra impérativement avoir le cachet du service médical du Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (COUD) délivré lors de la visite médicale

  • Une photo d’identité pour la constitution d’un dossier scolaire

  • Une photocopie légalisée de la carte nationale d’identité

  • Une photocopie légalisée de l’attestation de baccalauréat

  • Un extrait de naissance datant de moins de trois mois

Depuis la rentrée 2015-2016, la photo qui doit figurer sur la carte d’étudiant est prise sur place. La carte d’étudiant aussi est délivrée le même jour.

Plus facile, l’inscription pédagogique exige du bachelier qu’il se rende au niveau de son département et plus précisément au secrétariat en étant muni d’une photo d’identité. Il lui sera également remis à ce niveau une fiche qu’il devra remplir.

Les inscriptions administrative et pédagogique permettent à l’étudiant d’être en règle aussi bien avec son université, sa faculté que son département.

Cliquez pour télécharger l’arrêté fixant le taux des droits d’inscription dans les établissements publics d’enseignement supérieur