IAED institut africain d’études développement : face aux problèmes de développement énoncés entre autres, en termes de pauvreté, de déséquilibre écologique, de développement durable, de gouvernance ou dynamiques agraires, l’IAED propose une compréhension interdisciplinaire du développement appréhendant les grands enjeux contemporains, les défis d’un environnement viable à long terme et l’attention portée aux impacts sur les sociétés et les conditions de vie des populations africaines.

Les études en développement définissent leur champ par rapport aux grandes configurations historiques qui ont marqué les rapports entre sociétés inégalement riches, inégalement puissantes et traitent des transformations socio-économiques globales qui affectent les conditions de vie et de travail des populations aussi bien au nord qu’au sud bien que selon des formes et une intensité diverses. L’analyse des principales théories du développement depuis 1945 illustre l’articulation entre l’évolution du contexte socio-historique et des rapports de force à l’échelle mondiale et les transformations successives dans la conceptualisation du développement ; elle démontre la nécessité d’un cadre d’analyse multidisciplinaire pour comprendre la réalité complexe du développement économique et social au Nord et au Sud.

La formation repose sur une vision intégrée du développement durable basée sur les dynamiques d’acteurs et mettant en œuvre une analyse transversale des interactions entre réalités locales et globales. Ces réalités et initiatives locales (projets de coopération, initiatives locales, secteur informel, économie populaire en milieu urbain ou rural, microentreprises, mais aussi études fines des structures socio-économiques du milieu concerné, des dynamiques culturelles et identitaires, des ressources naturelles ou des problèmes d’environnement) ou globales (telles que les initiatives internationales des bailleurs de fonds, les programmes des organisations multilatérales, le rôle des entreprises étrangères et nationales, les programmes des ONG ou les politiques de l’État) constituent autant d’exemples de phénomènes réels complexes. Pour saisir la complexité et les enjeux de ces interactions, la recherche en développement nous apparaît nécessairement en appeler à plusieurs disciplines qui contribuent, chacune, à situer les dimensions diverses de la problématique et à élucider les intérêts, les stratégies, les attentes et les conceptions des différentes catégories d’acteurs en présence.

L’IAED vise à problématiser et à approfondir un ensemble de concepts largement utilisés dans la coopération au développement et les controverses dans le débat sur les politiques de développement. À ce titre, elle s’entend aussi comme un pôle d’expertise en matière de questions de développement, amenée à collaborer de multiples façons avec les institutions de coopération internationale.

PROGRAMMES DE FORMATION

L’IAED est un établissement de formation supérieur professionnel qui propose des formations diplômantes en premier cycle (Licence), en deuxième cycle (Master), selon le système du LMD (Licence-Master-Doctorat) et des certificats professionnels en formations continues.

Le diplôme de Licence, proposée aux titulaires du baccalauréat (ou équivalence), est obtenue après trois années d’études supérieures rythmées par un socle de cours fondamentaux, des enseignements de spécialisation, d’un séminaire de professionnalisation comprenant une phase théorique et une phase pratique et, à la fin, d’un stage suivi de la soutenance d’un rapport de fin d’études. Le diplôme de Licence est délivré aux étudiants qui valident les unités d’enseignement exigées (1800 heures).

Le programme de Master est subdivisé en Master 1 (pour les titulaires d’une licence ou équivalence) et en Master 2 (pour les titulaires d’un Master 1 ou d’une Maîtrise complète du système universitaire classique). Le Master est organisé autour d’un corpus d’enseignements de spécialisation, d’un séminaire de professionnalisation ainsi que de la rédaction et de la soutenance d’un Mémoire de Master. L’obtention du Master est assujettie à la validation d’un nombre d’unités de valeur requis (1200 heures).

Le diplôme de Certificat de spécialisation équivaut à 900 heurs de cours et se déroule exclusivement sous forme de séminaire. Ce programme est essentiellement destiné aux professionnels.