gaz lacrymogène à base de sucre

Dans sa mission de promotion des innovations émanant de nos universités, le Journal Universitaire partage avec vous l’article ci-après publié par Ecce Africa qui parle de l’invention d’un gaz lacrymogène à base de sucre par un étudiant ougandais.

Samuel Mugarura, un jeune étudiant ougandais en Chimie et Botanique à l’Université de Makerere, a mis sur pied une grenade lacrymogène à partir d’ingrédients locaux. Appelé Sugar spray, la capsule contient un mélange de sucre, de colorants alimentaires et de sel. Cette composition rend, d’après l’inventeur, le gaz moins toxique que celui utilisé par la police.

« Etant donné que le carbonate d’acide de sodium contenu dans les grenades de gaz lacrymogènes, est toxique, je l’ai substitué avec de la poudre à pâtes et j’ai utilisé la couleur rose utilisée pour les vêtements à cause de sa vitalité et de sa vivacité », explique le jeune inventeur.

Ironiquement, Samuel Mugarura qui a développé le gaz lacrymogène, n’est pas inconnu des services de police. Il a effectué une démonstration publique de son invention au cours du mois de septembre, s’attirant ainsi des menaces d’arrestation. Par ailleurs, à cause de son militantisme universitaire, le jeune homme a été surnommé « Radamel Falcao » par ses camarades qui le considèrent d’ailleurs, comme un « extraverti qui croit en l’espoir pour demain ».