Fermeture de Yavuz-Selim

Le président du Conseil d’administration de l’école Yavuz-Selim, Madiambal Diagne, a déclaré jeudi qu’il espérait dès lundi une solution définitive à la situation de cet établissement scolaire dont la fermeture a été ordonnée par le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique.

Après une rencontre tenue hier avec le conseil d’administration, le ministre de l’intérieur et des représentants du ministère de l’éducation nationale pour statuer sur la fermeture de l’établissement YAVUZ-SELIM, une autre réunion de sortie de crise est prévue le lundi prochain. « Lundi, nous espérons trouver une solution définitive », a déclaré, Madiambal Diagne, au sortir d’une rencontre avec le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye.

Selon M. Diagne, les propriétaires de l’école Yavuz-Selim refusent une administration par l’Etat du Sénégal mais proposent « une solution de sortie de crise” « Le ministre de l’Intérieur nous avait proposé l’administration provisoire par l’Etat du Sénégal et nous avons décliné », a indiqué Madiambal Diagne. Il a signalé que les propriétaires de Yavuz-Selim ont fait une proposition “de sortie de crise” au ministre de l’Intérieur, sans toutefois en dévoiler le contenu. « De leur point de vue, notre proposition peut être examinée par l’administration sénégalaise », a estimé le PCA de Yavuz-Selim, tout en regrettant l’absence à le réunion du ministre de l’Education nationale, Sérigne Mbaye Thiam.

Pour rappel, Samedi dernier, le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique a rendu public un communiqué ordonnant la fermeture des écoles Yavuz Selim. Une décision qui  a ainsi rendu effectif l’arrêté du 7 décembre qui avait prononcé le retrait de l’autorisation de l’association Baskent Egitim, après la tentative de coup d’Etat de juillet 2016 en Turquie. Depuis 1999, cette association était chargée de gérer les écoles de ce groupe scolaire affilié au prédicateur turc Fethullah Gülen, accusé par Ankara d’être derrière ce coup d’Etat manqué