Classement des universités 2017

Effectifs pléthoriques à UCAD:Malgré les 110 nouveaux postes créés en 2015-2016, le déficit d’enseignants reste une réalité à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), la première des institutions d’enseignement supérieur du Sénégal. Fort de  80 640 étudiants, l’université est confrontée à un déficit notoire d’enseignants, avec des départs à la retraite qui se répercutent dans la qualité de l’enseignement et de la recherche, aussi bien au premier Licence) qu’au second cycle (Master).

Ces préoccupations ont été soulevées par le recteur de l’Ucad, Professeur Ibrahima Thioub qui fait état d’une pénurie importante chez les enseignants-chercheurs de rang A, à la Faculté des sciences économiques et de gestion (Faseg), à l’Ecole supérieure polytechnique (Esp), à la Faculté des sciences et technologies de l’éducation et de la formation (Fastef) et à la Faculté des sciences juridiques et politiques (Fsjp).

Le ratio d’encadrement global, dit-il, est faible et cache de grandes disparités entre les établissements. En 2010-2011, il se situait à 1 enseignant pour 56 étudiants, et à 1 enseignant pour 53 étudiants, aujourd’hui, ce qui est en deçà de la norme internationale estimée à 1 enseignant pour 26 étudiants, explique-t-il dans un entretien au journal Lobservateur.

Ibrahima Thioub a également soulevé des problèmes liés à l’encadrement des mémoires, étant donné que dans certains départements de Lettres et de Droit, le ratio est environ 250 à 300 étudiants (pour un enseignant).

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here