procès /Bassirou Faye

Trois (3) ans déjà que Bassirou Faye a quitté ce bas monde. Ce 14 août, les étudiants ont voulu rendre hommage à leur camarade, tué par balle. L’amicale des étudiants de Diourbel, d’où est originaire le défunt Bassirou Faye, est l’un des initiateurs de cette commémoration. Son président, fraîchement élu, Saliou Mbaye, d’interpeller les autorités.

Saliou Mbaye, étudiant au département de Philosophie et président de l’amicale des étudiants-élèves, ressortissants de Diourbel est d’avis que justice a été faite au moment où son assassin a été arrêté, toutefois, il note des manquements. Car les autorités avaient promis d’indemniser la famille à hauteur de 50 millions F Cfa. Depuis lors, rien n’a été fait.

« Le combat sera porté par nous étudiants. Et nous allons suivre tous les moyens légaux pour que la famille soit indemnisée. Nous allons collaborer avec l’avocat de la famille, Me Assane Dioma Ndiaye, pour que la famille puisse bénéficier de cette indemnisation« , précise Saliou Mbaye qui confie que lui et ses camarades n’accepteront jamais que la famille porte ce combat qui est le leur.

« Parce que ce qu’ils ont perdu est inestimable et dépasse le milliard. Bassirou Faye pouvait devenir président de la République, il pouvait être le Dg du Coud, voire être maire de Diourbel, pour le développement de notre localité. Raison pour laquelle, nous sa famille estudiantine, allons porter ce combat, comme nous l’avions fait jusqu’à ce que le meurtrier soit arrêté, de la même façon, nous battre pour que les autorités tiennent leur promesse vis à vis de la famille de Bassirou Faye« , prévient-il.