Un jeune Finlandais de 10 ans a mis au jour une faille dans le réseau social Instagram, ce qui lui a valu une récompense du groupe Facebook.

À son âge, la plupart de ses camarades gagnent leur argent de poche en lavant la voiture familiale. Jani, un Finlandais de 10 ans, préfère révéler des failles de sécurité sur le Web, et ça paie ! Il vient d’obtenir une récompense pour un bug trouvé sur le réseau social Instagram. Ce passionné d’informatique au talent précoce a découvert un moyen d’effacer les commentaires publiés par n’importe quel utilisateur. « Même ceux de Justin Bieber », s’est-il vanté sur le site d’information finlandais Iltalehti.

Capable de pénétrer le serveur d’Instagram et d’y repérer un problème de sécurité, le petit génie a contacté Facebook par mail pour l’avertir. Facebook a confirmé que l’équivalent de 9 000 euros avait été remis en mars à Jani. Selon son père, le jeune garçon et ses deux frères jumeaux passent leur temps à essayer de découvrir de telles failles, mais aucune ne leur avait rapporté de l’argent jusqu’à présent.

210 pirates récompensés en 2015

Le groupe de Mark Zuckerberg a développé un « Bounty program » pour offrir des rémunérations aux « hackers blancs », par opposition aux « pirates malveillants ». Certains en ont même fait une activité professionnelle et recherchent des vulnérabilités dans les codes informatiques non repérées par leurs créateurs.

Facebook a révélé avoir récompensé ainsi 210 pirates honnêtes en 2015, avec des sommes s’élevant en moyenne à 1 550 euros. C’est peu finalement par rapport aux quelque 13 233 notifications de failles envoyées par 5 000 « experts » l’an dernier. Jani détient désormais le record du plus jeune hacker ayant bénéficié du programme.

lepoint.fr